Débourrage : tourner

Pour comprendre les indications du tourner, comme pour tous les apprentissages de base, le cheval doit passer par une préparation sérieuse au sol, en licol puis en filet.

Le travail préliminaire

Avant de monter pour la première fois sur le dos de votre poulain, vous avez, bien sûr, procédé à un travail préliminaire qui lui a enseigné les apprentissages de base.
Établir un code
En main et en longe, le cheval apprend aisément à marcher, à s'arrêter et à tourner. Cette éducation passe, en particulier, par des indications vocales, qu'il retrouvera ensuite sous la selle. L'une des difficultés du tourner est qu'il n'est pas aisé de trouver un ordre vocal adéquat facilement compréhensible par le cheval. En conséquence, il est indispensable, avant de monter, d'établir un autre code qui permette au cheval de comprendre le principe de l'action latérale sur le mors.
Céder à la pression
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le jeune cheval qui tourne sur une rêne d'ouverture ne cède pas à une traction mais à une pression : celle qu'exerce le mors sur la commissure des lèvres du côté opposé au tourner. Quand vous faites une rêne d'ouverture droite, l'anneau gauche du mors vient en appui contre la lèvre gauche. C'est ainsi que le bout du nez du cheval est amené vers la droite. Or, chez un cheval, la réaction normale à la pression est la résistance. Vous poussez du côté droit : il va pousser à son tour vers vous. Le fait de céder à la pression est le résultat d'un apprentissage.

Un apprentissage progressif

En licol
Avant de mettre un filet à votre cheval, assurez-vous qu'il a bien été éduqué en main. Faites de brèves séances de travail, dans un rond de longe ou, à défaut, dans le manège ou la carrière. Le cheval doit céder à la moindre pression du licol et tourner à la plus légère demande.
Avec le filet
Ensuite, procédez de même, en main, mais cette fois avec un filet. La première fois, si le cheval n'est pas accoutumé à ce harnais, employez en même temps un licol ou un caveçon : vous disposerez ainsi d'un moyen de contrôle connu du cheval.
Monté, en longe
Passées les toutes premières leçons montées, lorsque le poulain est accoutumé à la présence du cavalier, vous pouvez commencer les enseignements de base, comme le tourner sur une rêne d'ouverture avec l'aide d'une personne à pied. Faites une rêne d'ouverture assez nette, tandis que la personne qui vous assiste fait tourner le cheval à l'aide de la longe. Recommencez plusieurs fois, l'action de l'assistant se faisant de plus en plus discrète, jusqu'à ce que le cheval tourne sur la seule action des rênes.
Monté, sans longe
Avant de passer à cette étape, vous devez être sûr que votre. poulain sait se porter en avant sur l'indication des jambes et de la voix. Car, sans mouvement en avant, il est impossible de tourner ! Ce point vérifié, vous pouvez vous lancer dans vos premières leçons de conduite, d'abord au pas, puis au trot. Contentez-vous dans un premier temps du moindre changement de direction et cédez dès que le cheval amorce le bon mouvement.
Le bon geste
Si le cheval ne comprend pas bien l'action de la main et ralentit, s'arrête ou se défend contre le mors, posez vos mains et incitez-le fermement à se porter en avant des jambes et de la voix. Votre action est peut-être trop marquée ? Dans le doute, il vaut mieux revenir à l'étape précédente et reprendre le travail en longe.

Aucun commentaire: