Mettre et utiliser les éperons

A partir d'un certain niveau, le cavalier doit être capable d'utiliser des éperons. Apprendre à les mettre correctement, puis savoir s'en servir à bon escient est à la fois facile et délicat.

Comment mettre ses éperons ?

Pour commencer, il vaut mieux choisir des éperons courts et bien arrondis qui éviteront les contacts involontaires avec les flancs du cheval. N'oubliez pas aussi d'essayer les éperons sur vos bottes : la longueur des branches et leur écartement ne sont pas les mêmes selon que l'on chausse du 36 ou du 43 ?
Au travail
  1. Posez les deux éperons côte à côte : la branche intérieure est légèrement plus longue que la branche extérieure (dans la plupart des modèles). La pointe de l'éperon n'est pas droite mais légèrement inclinée vers le bas.
  2. Glissez la courroie dans l'éperon par l'intérieur en commençant par le passant supérieur de la branche extérieure. Amenez la boucle à 3 cm environ de la branche.
  3. Passez ensuite la courroie dans le passant inférieur, puis dans le passant inférieur de la branche intérieure. Terminez par le passant supérieur. La boucle de la courroie se trouve sur le dessus et du côté extérieur.
  4. Glissez l'éperon sur le talon de la botte, un peu en dessous de sa place afin que la courroie passe facilement sous la semelle. La lanière se place juste devant le talon.
  5. Remontez l'éperon à sa place et faites glisser si nécessaire la courroie dans les branches afin que l'éperon repose sur le taquet et soit horizontal. Bouclez la courroie.
Bon à savoir
L'éperon se règle en fonction de la position de la jambe. Il ne doit venir au contact du flanc du cheval que sur une action volontaire du cavalier. Plus le talon du cavalier descend bas(parfais bien en dessous des flancs du cheval), plus les éperons doivent être long, afin de ne pas obliger le cavalier à remonter le talon quand il veut s'en servir. Cela dépend à la fois de la longueur des jambes du cavalier et de la longueur de ses étriers. En dressage, où la jambe est très descendue, il faut des éperons plus longs qu'en concours hippique ou en complet, où l'on chausse court.
Gros plan
Selon la longueur de ses jambes,ou de ses étriers, le cavalier peut choisir de placer ses éperons plus ou moins haut Dans la position classique, les branches sont horizontales et l'éperon repose sur le taquet. On peut aussi le placer en position moyenne ,légèrement en dessous du taquet, ou en position basse , entre le taquet et le talon de la botte. Il suffit de faire glisser un peu les branches le long des courroies et d'incliner légèrement l'éperon.
Attention, danger
Les éperons, utilisés avec brutalité peuvent blesser le cheval. Ils ne devraient pas comporter de pointes ni d'arêtes tranchantes. Un cavalier qui utilise brutalement les éperons mérite qu'on lui retire sa licence. Il existe un règlement sur le mauvais traitement aux chevaux,en vigueur sur les terrains de compétition. Il ne semble, hélas,guère appliqué !

Une aide précieuse et délicate

Beaucoup de jeunes cavaliers s'interrogent sur l'utilité des éperons, qui leur semblent parfois sévères. Bien employés, les éperons permettent au cavalier averti d'agir avec précision et sans aucune brutalité.
Comment agissent les éperons ?
Les éperons ne sont pas destinés à faire mal au cheval. S'ils sont correctement réglés, et si leur longueur est adaptée à la position des jambes du cavalier, ils agissent par simple pression sur la peau et la couche de chair située immédiatement en dessous. Si vous voulez vous faire une idée de ce que ressent le cheval, appuyez la pointe de l'éperon sur votre cuisse selon différents angles, avec plus ou moins de force.
Renforcer et préciser
L'éperon renforce l'action de la jambe quand cela est nécessaire. Mais il permet surtout une action plus précise que celle du mollet ou du talon car il agit en un seul point et non sur toute une zone. Il est particulièrement utile dans le travail de cession à la jambe, où sa précision permet de doser l'action (donc le déplacement latéral du cheval) avec beaucoup de finesse.
Rasoir entre les mains d'un singe
Bien entendu, mal employés, les éperons sont des armes dangereuses. Il ne faut pas chausser d'éperons avant d'être capable de contrôler la fixité de ses jambes et de doser leur action. Les éperons ne doivent jamais servir à la punition. Les actions brutales ne font qu'inciter le cheval à entrer en défense et, peu à peu, l'endurcissent.
Les différents gestes de l'éperon :
  • Toucher : contact bref et léger avec le flanc du cheval ;
  • Pincer : appui plus marqué et plus insistant, qui s'exerce de l'arrière vers l'avant, avec léger pincement de la peau. Le pincer est un rappel à l'ordre qui intervient lorsque le cheval oublie de répondre à l'action des jambes ou au toucher ;
  • Piquer : le pointe du pied du cavalier se tournant vers l'extérieur, l'éperon se place perpendiculairement au flanc du cheval et vient le piquer. Cette action, bien que répertoriée dans les manuels, ne devrait pratiquement jamais être utilisée.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai 13 ans et cela fait maintenant t6 ans que je monte et j'avoue que cette article m'a beaucoup et m'a surtout beaucoup aidé . Au début je me suis dit qu'il vallait lieu regarder une vidéo sur YouTube pour mettre mes éperons mais élasse je n'y est trouver que des vidéos qui ne server pas beaucoup , alors j'ai chercher sur Google et j'ai trouver ce blog et non seulement j'ai réussi à mettre mes éperons correctement mais en plus j'ai eu beaucoup plus de détails sur les éperons et la façon de les utiliser . Je n'est jamais m'y d'éperons et j'aimerais savoir ce si sont bien pour moi : TodeoT Eperons Prince de Galles ou Polo .
Et j'ai une petite questions je ne fait pas spécialement de concours et je monte le samedi et mercredi dans un cour de galop 4-5 j'aimerais savoir dans quel discipline équestre peut on se servir d'éperons comme cela ?
Et serai t'il approprier ou pas de monter en cours avec ses éperons ?
Merci j'aimerais une réponse au plus vite si vous êtes disposer à le faire
Super article , et bonne journée ! ��

Anonyme a dit…

On peut utiliser des éperons dans toutes les disciplines, en concours comme à l'entrainement !

Horse Discount a dit…

Vous faites bien de rappeler à quel point les éperons peuvent être dangeureux s'ils sont mal utilisés ! En tout cas bravo pour l'explication en début d'article, on peut difficilement faire plus clair ;)