Conduire son cheval sur des figures simples

Vous avez appris à faire tourner le cheval. Vous allez maintenant pouvoir le diriger sur des figures de manège simples. Pour les exécuter correctement, il faut utiliser plusieurs aides simultanément et bien doser leur action.

Des figures à connaître

Pour suivre sans difficulté les reprises, vous devez connaître le nom et le tracé des principales figures de manège : cercle, volte, doubler dans la largeur ou la longueur, changement de main dans la diagonale.
La rêne directe ou rêne d'ouverture
Pour exécuter ces figures simples, vous emploierez une rêne directe. Pour faire celle-ci vers la gauche, le cavalier bascule légèrement le poignet, les. ongles vers le ciel, en fermant les doigts sur les rênes. Le mouvement de la main se fait latéralement, jamais vers l'arrière. La main droite s'avance légèrement pour permettre au cheval d'incurver son encolure.
Les aides
Si vous tournez le guidon de votre vélo sans pédaler, cela ne suffit pas pour vous faire tourner ! Il en va de même quand vous êtes sur votre cheval. Inutile d'écarter la main à 50 cm de l'encolure: si vous ne donnez pas des jambes, le cheval ploiera l'encolure sans engager son corps dans la bonne direction. Pour tourner correctement, vous devez utiliser simultanément : le regard, le poids du corps, les mains et les jambes.
Changement de main sur la diagonale
Poussez bien votre cheval dans le coin avant d'amorcer le changement de main. A la sortie du coin, regardez dans la direction où vous souhaitez aller. Ce simple regard oriente votre buste et modifie votre position de façon sensible pour le cheval. Il sait déjà qu'il va tourner. Faites une rêne d'ouverture légère afin d'amener votre cheval sur la diagonale. Poussez-le avec l'assiette. Dès qu'il s'est engagé dans la bonne direction, cessez la rêne d'ouverture et ouvrez bien vos doigts sur les rênes. Gardez vos mains en place et portez votre regard droit devant vous afin que le cheval, lui aussi, reste droit sur la diagonale. En arrivant sur la piste, obligez votre monture à bien faire le coin en utilisant de nouveau la rêne d'ouverture extérieure ou, mieux, si vous la connaissez, une rêne d'appui intérieur, qui poussera ses épaules sur la piste.
A éviter
Ne tirez jamais sur la rêne pour faire tourner votre cheval. S'il ploie l'encolure sans s'engager dans la bonne direction, fermez légèrement les doigts sur l'autre rêne, pour corriger la position de l'encolure et, surtout, utilisez votre assiette et vos jambes. Tout mouvement de la rêne active vers l'arrière ralentit le cheval ou l'incite à se raidir sans l'obliger à tourner.

Un cercle régulier

Tourner pour prendre la diagonale ou pour faire un doubler est simple car il suffit d'engager le cheval dans la bonne direction puis de continuer tout droit. Tourner sur un cercle est plus subtil car il faut maintenir le cheval sur la courbe.
Un peu de souplesse
Avancer sur un cercle demande au cheval une certaine souplesse, donc un certain effort. Lorsqu'il s'engage sur le cercle, il a tendance à ralentir ou à tourner « comme une péniche » en laissant ses hanches chasser vers l'extérieur. Vous devez donc garder une assiette active et donner des jambes si nécessaire. Pour faire un cercle à droite, faites une rêne d'ouverture droite tout en poussant légèrement votre monture avec l'assiette et les jambes. Pensez à l'orientation de votre regard et de votre buste.
Doser ses actions
Pour maintenir le cheval sur un cercle bien rond, vous devez doser vos actions : regardez bien où vous allez et visualisez la courbe. Serrez ou desserrez plus ou moins les doigts sur la rêne active pour contrôler la direction du cheval. L'autre main s'avance plus ou moins, ou résiste (les doigts se ferment), pour corriger la courbe. Si le cheval ralentit, donnez des jambes. Si les hanches du cheval chassent reculez votre jambe extérieure. Au moment de rejoindre la piste, desserrez vos doigts sur la rêne active et laissez vos mains reprendre leur place.

Aucun commentaire: