Toiletter un cheval

Toiletter un cheval, c'est le faire beau des pieds à la tête en mettant en valeur sa beauté naturelle. Chaque race a ses atouts, qu'il faut respecter et mettre en valeur : on rase le fanon d'un selle français, pas celui d'un frison !

Les poils superflus

L'hiver, les chevaux développent un poil épais destiné à les protéger contre le froid. Les membres et la tête deviennent parfois hirsutes, ce qui est diversement apprécié selon la race du cheval et l'usage qu'en fait son cavalier !
Au travail
Un toilettage intelligent tient compte de la nature. Les longs poils des membres et de la tête ont leur utilité. S'il est justifié de « raser » un cheval au poil près avant une épreuve de présentation, il vaut mieux lui laisser quelques poils en hiver, en particulier s'il va en extérieur. Naturellement un cheval qui vit au pré ne doit pas être toiletté.
  1. Pour couper les poils qui garnissent l'arrière des canons, glissez le peigne dans l'épaisseur du fanon, puis remontez-le doucement, dents vers le haut, tout en coupant les poils qui dépassent.
  2. Nettoyez le boulet en coupant les poils à ras. Laissez toujours une touffe de poils longs autour de l'ergot. Ce fanon permet à l'eau et à la boue de s'égoutter sans stagner dans le creux du paturon. Posez les ciseaux à plat sur le sabot et taillez les poils qui dépassent sur la corne au ras de la couronne.
  3. Vous pouvez de la même façon procéder au toilettage de la tête : coupez au ras des ganaches les poils qui dépassent de l'auge. En passant les ciseaux à plat sur les joues, vous pouvez éliminer les poils « fous ».
  4. Les châtaignes sont de petites plaques de corne qui poussent sur la face interne des membres. Elles s'effritent d'elles-mêmes, mais il est parfois nécessaire de les rogner lorsqu'elles deviennent proéminentes. Posez le couteau à plat le long du membre et « pelez » les couches successives de corne à l'aide de la lame. Arrêtez-vous lorsque la corne résiste.
A éviter
Il faut éviter de toiletter les oreilles, car les longs poils qui y poussent les protègent de la poussière et des insectes. Si toutefois cela était nécessaire, prenez l'oreille dans votre main, tournez-la vers l'arrière, pliez-la doucement en faisant venir les deux côtés bord à bord, et coupez uniquement les poils qui dépassent.

Toilettage des crins

Un cheval bien toiletté a des crins propres et en ordre. Selon les races, on aime les voir plus ou moins longs.
Au travail
  1. Lorsque la crinière est double (elle retombe des deux côtés de l'encolure), il faut l'amener à rester d'un seul côté à l'aide de nattes d'écurie. Faites simplement des nattes régulières assez lâches du côté choisi et laissez-les en place quarante-huit heures.
  2. Raccourcissez la crinière et la queue, épilez cette dernière si nécessaire.
  3. Si le cheval possède des crins épais et abondants, il est parfois pratique de dégager le passage de la têtière en coupant les crins à ras, sur environ 5 cm, derrière les oreilles.

Aucun commentaire: