Trucs et astuces de randonneur

S'il devait emporter tout ce qui peut lui être nécessaire, le randonneur aurait deux chevaux de bât et un budget aussi lourd que son paquetage ! Tout prévoir, s'adapter à chaque cas de figure : voici quelques-uns des trucs qu'utilisent les professionnels de la randonnée.

Partir léger, mais tout prévoir

Le randonneur est prévoyant. Avant de partir, il a envisagé toutes les situations. Il emporte des objets qui peuvent servir à tout. Chacun de ces objets doit avoir au moins un double usage pour être digne de faire partie du paquetage.
La santé du cheval
Un cheval doit boire régulièrement, faute de quoi son état se dégrade rapidement. Parfois, il y a une rivière ou un point d'eau, mais il peut être impossible au cheval de s'en approcher pour boire. Votre chapeau de randonneur vous tirera d'embarras : il suffit de le remplir pour que votre cheval puisse se désaltérer. Vous pouvez aussi utiliser un sac en toile imperméabilisée. Peu encombrant, ce sac vous sera utile à toutes sortes de choses : panier à commissions, mesure de ration, pansement compressif, entraves, etc. Il suffit d'avoir de l'imagination !
L'importance du sel
En transpirant, votre cheval perd beaucoup de sel. S'il vous lèche, c'est parce que votre peau est salée de transpiration. Il est pourtant impossible de transporter une pierre à sel. Le soir, à l'étape, demandez au gîte une poignée de gros sel et ajoutez-la à la ration. Si vous bivouaquez, détournez une partie du sel de cuisine ! Grâce à cette substance, le cheval boira plus, il retiendra mieux l'eau et, par conséquent, se réhydratera mieux. C'est aussi, pour lui, un petit plaisir car il aime le sel.
Une blessure due à la selle
Cela ne devrait pas arriver. Mais voilà.une erreur de préparation le matin a provoqué une gonfle ou, pire, une écorchure au dos de votre cheval. Une fois que vous l'avez dûment soignée, il faut éviter que le matériel ne frotte à cet endroit. Alors, au diable l'avarice: vous allez créer dans le tapis une « fontaine ». Découpez votre tapis pour y ménager un trou exactement à l'endroit de la blessure. Plus de frottement, plus de problème !
Le ferrage
Pendant la randonnée, les fers s'usent beaucoup. Ils deviennent minces, en pince et glissants, car les têtes des clous sont usées. Pour éviter cette usure, demandez à votre maréchal de mettre des pointes de tungstène. Elles permettent également de mieux accrocher sur des surfaces comme le goudron. Attention, il ne faut pas ferrer ainsi toute l'année, car ces pointes gênent le glissement naturel du pied et peuvent entraîner, à terme, des problèmes tendineux.
L'hiver, la neige...
Lorsqu'il y a de la neige, un bloc de glace se forme sous le fer du cheval. Il est certes possible de prévoir un ferrage spécial, mais il est assez onéreux et peu rentable dans les régions où la neige est plutôt rare. En randonnée, vous risquez donc de vous trouver bloqués à cause de la neige alors que le soleil vous tend les bras. Une façon simple et peu coûteuse de résoudre ce problème consiste à découper un morceau de caoutchouc épais à la forme du fer, puis de le rentrer en force sous les bords du fer. Légèrement bombé, il expulsera la neige au fur et mesure de votre progression.

Lutter contre les coups du sort

Le véritable accident capable d'arrêter un randonneur est heureusement rare. Pour ne pas vous trouver bloqué par des petits ennuis, voici quelques autres trucs utiles.
La rêne a cassé
Pas de panique ! Pour la réparer, il suffit d'un couteau bien aiguisé. Faites une fente dans chaque extrémité, puis assemblez les deux morceaux comme sur le schéma ci-contre. Bien entendu, si vous avez emporté de quoi coudre le cuir, il est préférable de réaliser une réparation définitive le soir à l'étape.
Plus de montant de filet, que faire?
Pour une raison connue de vous seul peut-être, le montant de filet a rendu l'âme. Vous pouvez, avec un double-snaps, un licol, de la ficelle et un peu de malice, fabriquer un montant honorable pour aller au moins jusqu'à l'étape, voire finir votre randonnée. Pour commencer, démontez le mors du filet cassé. Placez ensuite le licol sur le cheval et ajustez-le correctement en évitant que la sous-gorge soit serrée. Fixez une extrémité des double-snaps au mors. Il faut fixer l'autre extrémité aux anneaux du licol les plus hauts. Si le snap n'est pas suffisant, faites une rallonge avec de la ficelle.

Aucun commentaire: