Choisir et acheter le fourrage

Le fourrage constitue la base de l'alimentation de votre compagnon en période d'herbe maigre. Si celui-ci vit au box, il lui est encore plus nécessaire. Apprenez à reconnaître le bon foin et sachez l'acheter au bon moment.

La chasse au bon fourrage

Un foin de qualité fleure bon la campagne : c'est la première chose que vous devez remarquer en vous rendant chez l'agriculteur qui vous montre son stock
Où l'acheter ?
Le mieux, si vous habitez dans une région rurale consiste à vous rendre chez les agriculteurs qui produisent du fourrage. Vous pourrez juger sur pièces de la qualité de la production.
Vous pouvez également vous adresser à un négociant en fourrage. En général, il ne livre que par camion entier.
Enfin, vous pouvez essayer de vous accorder avec un éleveur, un club ou toute autre entreprise équestre à qui vous pourrez racheter une partie de son stock.
Sous quelle forme l'acheter ?
Les « petites bottes » sont les plus pratiques quand on a une écurie modeste. Leur poids oscille entre 8 et 12 kg. Elles sont faciles à stocker et légères à manipuler mais, hélas coûteuses à produire car elles nécessitent une longue manipulation. Il devient de plus en plus difficile de les trouver.
Si vôtre cheval vit au pré, il y a de fortes chances pour que vous ayez pour voisin un agriculteur, chez qui vous pourrez acheter des balles rondes (elles pèsent en moyenne 240 kg pour un diamètre de 1,20 m). Il ne vous reste plus qu'à vous équiper d'un distributeur dans lequel vous ferez placer par le paysan une balle ronde chaque fois que la précédente sera terminée.
Quand l'acheter ? A quel prix ?
Le propriétaire averti achète son foin sur pied, vers le mois de mai. Cela signifie qu'il le réserve alors qu'il n'est pas encore coupé. Il se rend sur place et estime la qualité de l'herbe dans les parcelles convoitées. Ce faisant, il se réserve à très bon prix une quantité de foin suffisante et de bonne qualité pour la saison à venir.
La plupart des gens réservent leur foin après la coupe, quand les prix sont encore corrects et que les granges sont pleines : de juillet à octobre, voire à novembre, c'est encore la bonne période. Celui qui se trouve grange vide entre décembre et avril paiera pour son manque de prévoyance. Le prix peut facilement doubler entre la coupe de mai-juin et février. Le risque est même de ne pas trouver de foin du tout ! !
Quelle quantité acheter ?
Cela dépend des conditions de vie et de la taille de votre cheval. S'il vit toute l'année au pré sur une surface supérieure à deux hectares, comptez une à deux tonnes pour l'année, soit 100 à 200 petites bottes, que vous n'utiliserez qu'en hiver. Deux à trois tonnes seront nécessaires si la surface du pré est inférieure.
Si vous n'avez qu'un petit parc ou si le cheval vit au box, il vous faudra au minimum 300 kg de foin par mois. Faites une réserve de quatre tonnes. Si vous en avez trop, vous trouverez toujours à le revendre vers le mois de mars.

Quel foin ne pas acheter ?

Certaines caractéristiques du foin doivent vous faire renoncer immédiatement à l'acheter.
Le regain
C'est un excellent foin, parfois recherché ... pour les bovins ! Mais il ne convient pas aux chevaux car il est trop riche. Il se reconnaît aisément : le regain est plus doux au toucher, vert foncé, très lourd. Diarrhée, colique et autres problèmes risquent fort de coucher votre cheval si vous lui en donnez.
Le foin de deux ans
C'est un foin qui a été coupé l’été précédant la dernière coupe. Vous pouvez l'acheter, à bas prix, à condition qu'il ait été rentré puis stocké dans de bonnes conditions, à l'abri de la lumière, de la poussière et des « squatters » de toutes sortes (rats, pigeons, etc). Au-delà de deux ans, le foin n'est plus bon pour les chevaux : peu nutritif, trop sec, poussiéreux, il accroît sérieusement les risques de problèmes pulmonaires.
Et aussi ...
Évitez les bottes trop serrées, le foin ramassé humide et qui a chauffé, celui qui est resté trop longtemps au soleil entre la coupe et la botteleuse (il est jaune et sec), le foin qui a pris la pluie. Vous les reconnaîtrez sans peine : les bottes sont moisies à l'intérieur, le foin ressemble à de la paille, il est poussiéreux ...

Aucun commentaire: