Le Connemara

Originaire d'Irlande, le Connemara est un poney de selle remarquable. Robuste, courageux, doté d'un bon caractère, il est généralement doué pour le saut et excellent en dressage. Il se taille la part du lion dans les compétitions juniors !

L'histoire du connemara

Le connemara doit beaucoup au cheval espagnol. Une légende voudrait qu'il est des ancêtres parmi les survivants des chevaux de l'Invincible Armada qui fit naufrage au large de l'Irlande en 1588. Mais il est plus probable que des négociants irlandais aient acheté des chevaux espagnols pour les croiser avec des sujets locaux.
Passé lointain
Les îles Britanniques se détachèrent du continent vers 15 000 av. J.-C. Les chevaux qui s'y étaient fixés ne reçurent plus aucun apport de races extérieures pendant 14 000 ans. A partir de l'âge du bronze, les pillards scandinaves introduisirent leurs chevaux dans les îles. Plus tard, ce fut au tour des frisons. Enfin, au XIIIe siècle, le sang oriental des montures phéniciennes vint se croiser avec celui des chevaux britanniques.
L'importance du sang espagnol
D'abord très similaire aux petits poneys scandinaves, tout comme le shetland, le connemara évolua avec l'apport de sang oriental. L'importation des plus beaux chevaux espagnols en Irlande, au XVIe siècle, influença fortement la race.
Melting-pot
Avec l'appauvrissement de la vie agraire en Irlande, au XIXe siècle, les qualités du connemara se détériorèrent. Au début du XXe siècle, les éleveurs britanniques décidèrent d'intervenir pour sauvegarder cette race. On chercha à redresser la situation par l'apport de sangs divers: welsh cob, hackney, roadster et pur-sang. Le stud-book du poney connemara fut ouvert en 1926.

Le connemara aujourd'hui

Comme tous les poneys originaires des îles Britanniques, le connemara se distingue par une grande robustesse, une capacité d'adaptation et une intelligence qui s'expliquent par la rudesse de son milieu d'origine.
Une incroyable résistance
Originaire d'une région de landes rocailleuses balayées par le vent, le connemara est d'une résistance remarquable. Le premier président de la commission chargée de l'élevage équin en Irlande décrivait le connemara comme un poney « robuste et résistant comme une mule... capable de subsister sur un terrain ou tout autre équidé, aussi résistant soit-il, serait mort de faim ».
La trempe d'un champion
A son caractère remarquable sont associées de réelles qualités de cheval de selle. Puissant et bondissant, il est doté d'une amplitude d'action qui lui vaut un talent naturel à l'obstacle et de belles allures. Le connemara semble taillé pour la compétition. On le retrouve sous la selle des jeunes cavaliers, et parfois d'adultes, dans toutes les disciplines. Sa forte charpente le destine également à l'attelage.
Des défauts ?
Un cheval parfait, en somme ? Pas tout à fait. Le connemara est limité par sa taille. La vitesse n'est pas non plus forcément son fort. Sa puissance parfois un peu lourde peut le handicaper dans les disciplines d'endurance, notamment en cross. Il suffit toutefois de lui insuffler du sang arabe ou anglais pour donner naissance à des sujets exceptionnellement performants. Certains individus font parfois preuve d'obstination... à mettre sur le compte de leur force de caractère!

Type et tempérament

Caractéristiques
Les différentes influences qu'a reçues la race sont encore sensibles chez le connemara. On retrouve chez lui l'équilibre et l'amplitude des races ibères, l'influx nerveux des chevaux arabes, la puissance du cob, le geste du hackney... Le connemara semble avoir eu le bon goût de prendre chez chacun le meilleur et seulement le meilleur. Sa taille est en moyenne de 1,47 m.
Extérieur
Ses aplombs sont droits et stables. Il a des membres secs avec des articulations dures et plates et de bons pieds. A l'arrière, le jarret fort et bien placé permet une grande puissance de saut. La croupe est massive, souvent double, bien formée. La queue est attachée très haut. Le dos court et large contribue à la puissance générale. Les épaules fortes et inclinées déterminent le don pour l'obstacle et l'amplitude du geste. Plus longue que chez les autres poneys de selle, l'encolure assure une grande amplitude de mouvement et contribue elle aussi au talent de ce cheval pour l'obstacle.
Robes
Toutes les robes sont admises sauf le pie. Les robes dominantes sont le gris, le noir, le bai-brun, le bai et l'isabelle. Ces dernières années le rouan et l'aubère se développent.
Caractère
Les conditions difficiles de sa région d'origine ont contribué à développer l'intelligence du connemara, capable de s'adapter à toutes les circonstances ou presque. Les apports des différentes races en ont fait un animal au caractère remarquablement équilibré, à la fois éveillé et paisible. Franc, plein d'une énergie sagement distribuée et de courage, il est l'image même de la force tranquille.

Aucun commentaire: