Natter la queue

Natter la queue en vue d'une présentation ou d'un concours permet d'obtenir un couard dégagé et un port élégant. La natte de queue évite le toilettage douloureux pour le cheval, fastidieux pour le groom, et qui demande à être fréquemment répété.

Un entraînement nécessaire

Natter la queue est un geste un peu technique , qui demande un minimum d'entraînement. Pour vous faire la main, exercez-vous sur un cheval calme. Fournissez-lui un filet à foin afin qu'il ne trouve pas le temps trop long !
Tout d’abord
Avant de commencer, démêlez et brossez soigneusement la queue ; le mieux est encore d'utiliser une brosse à cheveux. Si nécessaire, faites un shampooing et laissez sécher. Il vaut mieux, cependant, faire le shampooing deux au trois jours auparavant, car les crins fraîchement lavés sont glissants et pleins de ressort Ils sont plus difficiles à natter et tiennent moins bien.
Au travail
  1. A l'aide d'une éponge propre ou d'une brosse douce, mouillez légèrement tout le haut de la queue et humidifiez avec un soin particulier les crins situés des deux côtés du couard.
  2. Commencez le nattage le plus haut possible (selon l'implantation des crins du cheval). Séparez une mince mèche de crins à droite, une au centre et une à gauche de la queue. Commencez à les tresser : rabattez les crins de gauche sur ceux du centre, puis ceux de droite par-dessus en les glissant entre les deux mèches précédentes.
  3. Serrez et rabattez de nouveau la mèche de gauche par-dessus en joignant en même temps une nouvelle mèche prise à gauche, à environ 5 mm plus bas que la précédente. Serrez. Rabattez la mèche de droite en lui ajoutant une mèche prise à droite à environ 5 mm plus bas.
  4. Continuez ainsi, en prenant des mèches tous les 5 mm environ. Serrez régulièrement le tressage. Plus vous descendez et plus les mèches s'allongent.
  5. Un peu avant d'arriver à la fin du couard, cessez de prendre de nouvelles mèches et contentez-vous de poursuivre une tresse ordinaire avec les trois mèches en cours.
  6. Continuez jusqu'au bout et arrêtez la tresse par un petit élastique.
  7. Repliez ensuite la longue natte sous la natte du couard et fixez-la en la cousant à l'aide de fil, avec une mèche de crins ou avec un élastique (ce qui est plus simple mais moins discret).
Gros plan
Pour réussir une jolie natte de queue, il faut partir d'une queue fournie, longue et parfaitement démêlée. N'essayez pas de natter une queue ébouriffée, toilettée (on a épilé ou raccourci les crins des deux côtés du couard) ou trop effilée.
Le coin du pro
Lorsque la queue est nattée, les crins sont tendus et le cheval ressent souvent des tiraillements ou des démangeaisons. Si vous nattez longtemps avant l'épreuve, le cheval risque de se gratter la queue en la frottant vigoureusement contre les parois du box. Adieu alors la jolie présentation ! Dans ce cas, il vaut mieux la protéger avec une bande de queue (ne pas laisser en place plus de quelques heures).

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu pourrais mettre une vidéo parce que moi là je comprend rien!
merci

lonneke a dit…

merci beaucoup!!!j ai bien compris!!enfin un site ou c est bien expliqué!!!""anonyme""essai de comprendre et fait les gestes en meme temps que tu lit!!!!tu va y voir plus clair!!!

Anonyme a dit…

Très bien ton tuto!!!
je vais essayer avec un cheval de mon club quand j'aurai le temps...c'est pas gagné!!!
c'est vrai qu'une vidéo serait bien.