Faire la crinière et la queue

Toiletter correctement les crins d'un cheval n'est pas chose facile : sans un peu de technique, les résultats sont souvent décevants, voire catastrophiques ! Ne manquez pas une occasion d'observer les soigneurs à l'œuvre et ne vous lancez pas sans savoir !

Rangez vos ciseaux!

L'encolure d'un cheval, c'est long ! Une coupe aux ciseaux est franchement déconseillée, à moins que vous ayez de réels talents de coiffeur. Préférez la technique de l'effilage, qui désépaissit et allège la crinière tout en la raccourcissant .
Il vous faut :
  • un bouchon ou une brosse à cheveux
  • une brosse douce
  • un peigne métallique à dents courtes
Au travail
  1. Démêlez soigneusement la crinière. Commencez à l'effiler par la nuque ou par le garrot. Saisissez une petite mèche de crins dans une main et tendez-la vers vous. A l'aide du peigne tenu dans l'autre main, repoussez les crins du dessus comme pour les crêper. Il vous reste ainsi en main les crins du dessous et les crins les plus longs.
  2. Enroulez ces crins autour du peigne, à la base des dents arrivant à la hauteur à laquelle vous souhaitez raccourcir la crinière .Tirez d'un coup sec vers le bas, en laissant le peigne bien horizontal et parallèle à l'encolure. Par ce geste, vous cassez une partie des crins, et vous en arrachez quelques-uns.
  3. Passez à la mèche suivante et procédez de même en vous alignant sur la même hauteur. Continuez sur toute la longueur, en suivant la courbe de l'encolure. Toutes les trois ou quatre mèches, interrompez-vous et reculez pour observer le résultat de loin. Cela vous permettra de rectifier vos erreurs au fur et à mesure et de ne pas partir sur une pente fatale ...
  4. Et voilà le résultat ! On suit en général une ligne légèrement courbe, selon un dégradé imperceptible : ainsi, lorsque le cheval monté se tient placé, avec l'encolure arrondie, la crinière est parfaitement régulière.
La bonne longueur
Attention à ne pas prévoir trop court car, une fois débarrassés du poids de leur longueur, les crins ont tendance à « remonter ». Comptez une bonne quinzaine de centimètres au moins.
Est-ce que ça fait mal ?
Le cheval a-t-il mal lorsqu'on lui arrache ainsi les crins ? Si on juge d'après ses réactions, pas vraiment. La plupart des chevaux se prêtent gentiment au toilettage, pourvu qu'on leur fournisse un filet à foin pour passer le temps. Ils manifestent parfois un léger agacement comme pour dire « ça tiraille ! ». Certains sont toutefois plus sensibles que d'autres, notamment au niveau de la nuque et du couard. Dans ce cas, on coupe à ras les mèches situées sur la nuque à l'aide d'une paire de ciseaux, et on évite d'épiler la queue.

Couper et toiletter la queue

Les crins de la queue s'entretiennent par les deux bouts : le haut et le bas !
Couper les crins
Vous devez couper la queue en tenant compte du port de queue relevé du cheval lorsqu'il est en action : placez une brosse sous le couard pour le soulever ou demandez à quelqu'un d'y glisser son avant-bras. Attrapez tous les crins situés en haut de la queue, et laissez glisser votre main jusqu'en bas, au-dessus de l'endroit où vous souhaitez couper. En gardant les crins bien dans le prolongement de la queue, coupez aux ciseaux, à ras sous votre main, bien droit, parallèlement au sol.
Épiler la queue
Pour dégager la base de la queue et accentuer l'élégance de son port, on enlève parfois les crins situés de part et d'autre du couard. Commencez par le haut. Attrapez quelques crins le plus possible sous le couard. Enroulez-les autour d'un ou deux doigts et tirez d'un coup sec pour les arracher. Dégagez de la sorte les deux côtés du couard. Attention à ne pas exagérer! Prenez régulièrement du recul pour juger le résultat.
Raccourcir les crins
Une fois que l'on a supprimé les crins disgracieux, on peut encore raccourcir les crins trop longs de part et d'autre du haut de la queue, en les cassant à l'aide d'un peigne.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

tros bien !

Anonyme a dit…

je trouve ce système ridicule et dommageable pour les chevaux, la crinière ainsi arrachée repousse de moins en moins jusqu'à ne plus repousser du tout...
je parle en connaissance de cause à l'origine ma jument a été toilettée comme ça, elle a aujourd'hui 28 ans et ses crins sont devenus rares à cause de ce système d'arrachage..
je me demande aujourd'hui ce qui a poussé les gens à pratiquer ça? c'est ridicule et horriblement inutile

Anonyme a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec Anonyme, arracher des crins, quelle barbarie.
Les chevaux ont besoin de leur crinière et toupet pour chasser les mouches et comment faites-vous pour les crinières abondantes des camargues, par exemple ? Pour la base de la queue, j'élimine les crins disgracieux avec une paire de ciseaux, nul besoin d'être brutal, sans compter le danger pour un cheval un peu sur l'oeil.

Anonyme a dit…

Pour avoir une crinière épaisse et abondante : par ex chez les espagnols, ils rasent leur crinière pour qu'elle repousse en masse dès leur plus jeune âge.

Anonyme a dit…

Va pionter un cheval qui a 3 kilo de crinière ... Pionter est un signe de respect pour les sujet en concours et puis je préfère voir un cheval avec une crinière entretenue que cheval avec une touffe énorme.
Serte certaine races sont mieux avec la crinière longue ( ma mère a une paint-horse donc je connais les crinières longue) mais généralement ces races là n'ont pas énormément de crins se qui fait que même si ils sont long ils ne font pas l'effet touffe.

De plus ton cheval n'a surement pas perdu ses crin à cause de cette méthode ... la vieillesse est aussi un facteur de perte de densité et puis je veux pas dire mes tous les grooms pro utilise cette méthode donc x')

Anonyme a dit…

lire les forum, c'est souvent la cata mais c aussi très drôle quand on est un (ou une) professionnel(le)! vous n'imaginez pas le nombre de bêtises que l'on peut voir! Et ici, ça tape encore dans le mille! Faire la crinière en désépaississant les crins n'aboutit pas à la disparition de la crinière! Comme le dit le commentaire précédent c'est un des effets de la vieillesse: votre grand-père est peut -être chauve à l'heure actuelle mais à 15 ans il avait une sacrée chevelure. CQFD! Avant d'écrire des âneries plus grosses que vous, réfléchissez un peu et/ou informez -vous auprès de vétérinaires compétents (pas celui qui ne s'occupe que des caniches!). Certes, on ne fait pas la crinière non plus tous les deux jours et voyez comment vous démêlez et brossez vos queues et crinières: les trois quarts du temps, les gens (pros ou amateurs) arrachent les crins au lieu de les démêler! Cherchez l'erreur!Ou l'horreur! Faire les crinières aux ciseaux donne un rendu affreux: si votre coiffeur en faisait autant sur vous vous lui colleriez un procès aux fesses! Un cheval qui vit au pré a besoin d'avoir de la crinière mais cela n'empêche pas que celle-ci ne soit trop longue et entretenue correctement! Sinon achetez une peluche, c'est beaucoup moins compliqué pour les gens comme vous! A bon entendeur...