Les premiers mois du poulain

Contrairement à nous, le poulain peut se tenir debout et marcher quelques heures après sa naissance. Quelques jours plus tard, il peut courir suffisamment vite pour suivre sa mère.

Des jambes pour fuir

Le poulain naît avec de longues jambes dont il sait presque aussitôt se servir : une nécessité dans le monde sans pitié de la vie sauvage !
L'instinct de fuite
De nos jours, la plupart des chevaux sont domestiqués et n'ont pas à craindre d'éventuels prédateurs qui pourraient s'attaquer à eux. Mais, dans la nature, les chevaux, et en particulier les poulains, représentent de belles proies pour les ours, les loups, les couguars, les lynx, etc. Ils ne sont qu'un maillon de la chaîne alimentaire et la rapidité est leur meilleur moyen de défense. Quand les poulains naissent, leurs jambes ont déjà, à 90 %, leur taille adulte. Ils sont immédiatement capables de vitesse et peuvent fuir en cas de danger.
Jouer et se reposer
Les poulains sont par nature curieux et impatients de connaître leur environnement. Pleins d'une vitalité toute neuve, ils adorent jouer et faire les fous. Ils explorent constamment leur domaine à la recherche de nouveaux lieux et de nouvelles odeurs. Cette activité met leurs jambes à l'épreuve et contribue à développer leur musculature. Mais les poulains se fatiguent vite. Pour compenser ces dépenses d'énergie, de longues phases de repos sont essentielles. M ne faut pas s'inquiéter de voir un poulain étendu de tout son long dans l'herbe : ce repos contribue à sa croissance et prouve que le poulain est heureux et en bonne santé.
Bon à savoir
Pour le jeune poulain, la tétée n'est pas seulement un moyen de se nourrir : moment de contact avec sa mère, c'est aussi un plaisir qui le comble et lui apporte un profond sentiment de sécurité. Le sevrage doit donc être fait très progressivement et le plus tard possible.
Le jeu : un apprentissage
Un poulain élevé en liberté, ou au pré avec d'autres chevaux, joue beaucoup avec les autres poulains. Ces «amitiés» sont importantes pour son développement. Les jeux sont riches d'enseignements car on y reproduit des situations réelles: la poursuite, l'attaque, le rassemblement, la fuite soudaine, les sauts, l'intimidation, etc. A travers ces jeux, le poulain apprend comment il doit se comporter dans le groupe et, bien sûr, il développe sa capacité à estimer le danger et à y réagir.
1 an de la vie d'un cheval = 5 ans de la vie d'un homme
Pendant les cinq premières années, une année de la vie d'un cheval équivaut à cinq de la vie d'un homme. Un poulain de six mois, par exemple, est au même stade de développement qu'un enfant de deux ans et demi. Toutefois, à la différence de l'homme, un poulain achève les 3/4 de sa croissance dans sa première année. Pendant les quatre premières semaines, la taille croît d'un tiers environ. Le développement ralentit alors légèrement, puis, entre six et douze mois, le poulain grandit de nouveau rapidement. Son corps s'étoffe et son tour de taille augmente.

Des premiers mois décisifs pour la croissance

Un poulain privé d'exercice et mal nourri, particulièrement dans le premier mois de sa vie, connaît fatalement des problèmes de croissance. Il ne peut développer un squelette solide et n'atteint jamais pleinement sa taille adulte. A l'âge adulte, il risque fort de présenter des pieds à problèmes, des membres faibles, un dos défectueux. Toute sa santé et sa vigueur potentielles sont compromises.
Des indices qui ne trompent pas
Divers indices permettent de déceler la malnutrition du poulain. Un jeune cheval affamé a l'air fatigué, il est amaigri et reste souvent serré contre sa mère. Il cherche constamment à téter. Un poulain rassasié, lui, est bien arrondi. Sa robe est brillante, son œil pétillant. Ses réactions sont vives. Il passe sa vie à se nourrir, à dormir et, bien sûr, à jouer ! La joie de vivre et le bien-être des premières années déterminent aussi la vitalité et le tempérament du cheval adulte !
Bon à savoir
Dès que ses dents de lait poussent, le poulain commence à brouter. Au départ, il broute là où broute sa mère et l'imite scrupuleusement. C'est ainsi qu'il apprend à distinguer les plantes comestibles des plantes toxiques.

Aucun commentaire: