L’attache en randonnée

En randonnée, le cavalier ne fait pas qu'avancer : il est bien agréable aussi de s'arrêter ! Il faut alors attacher son cheval de façon qu' il ne puisse ni s'échapper ni se blesser.

Comment et où attacher son cheval ?

Si vous voulez être certain que votre cheval ne pourra ni se blesser ni s'échapper, vous devez choisir avec beaucoup de soin l'endroit où vous l'attacherez.
Un problème de saison
Tout d'abord, la saison vous guide : à l'abri du soleil l'été, sans quoi il risque le « coup de chaleur » ou insolation. C'est grave et ce serait dommage de devoir mettre fin à votre balade par une si belle journée ! L'hiver, choisissez un lieu à l'abri du vent et de la pluie. Mais, s'il fait froid, préférez l'attache au soleil !
Les différents points d'attache
Quels qu'ils soient, les points d'attache doivent se trouver dans un lieu calme, où personne ne viendra tourner autour des chevaux. Ils doivent être situés loin des routes et de tout ce qui risque de surprendre et d'effrayer les chevaux (machines agricoles, ouvriers au travail, etc.).
  1. L'anneau : si, par chance, il y a des anneaux d'attache, profitez-en . Un anneau doit se trouver à bonne hauteur (au moins à 1,30 m du sol). Plus il est haut, mieux c'est. Vérifiez qu'il soit solidement scellé au mur.
  2. L'arbre : l'arbre peut constituer une bonne attache. Si vous le pouvez, attachez votre cheval à une branche qui se situe au-dessus de lui. Vous évitez ainsi les risques de prise de longe. Il est même difficile pour lui de tirer au renard si l'idée lui en venait (il faudrait qu'il tire vers le bas !). Attention, attachés à un arbre, certains chevaux en grignotent l'écorce. Ce n'est, en général, pas dangereux pour le cheval, mais ça l'est pour l'arbre qui peut en mourir. A surveiller donc. Si vous choisissez d'attacher directement au tronc, il faut vous assurer que la corde ne peut pas glisser vers le sol.
  3. La branche souple : c'est, en fait, une branche d'arbuste ou le tronc d'un petit arbre. Le cheval, tout en restant attaché, peut brouter tout autour. Excellente solution pour les pauses un peu longues pendant lesquelles le cheval est content lui aussi d'avoir un petit « casse-croûte ». Attention, là aussi, qu'il n'attaque pas l'écorce : ces petits arbres sont fragiles !
  4. La ligne d'attache : c'est la solution des vrais « pros » de la randonnée, qui ne partent jamais sans une corde (qui sert à tout !) lorsqu'il y a plus de chevaux que de possibilités d'attaches naturelles. Entre deux arbres éloignés de plusieurs mètres, tendez une corde bloquée à une extrémité par un nœud « double-dutchrnan », à l'autre par un nœud de cabestan. Tout au long de cette corde, faites des boucles à l'aide de « nœuds de ligne ». Cette ligne d'attache doit être assez haute ; elle peut même être située au-dessus des chevaux.
Bon à savoir
Laissez à vôtre cheval son espace vital. La bonne distance : à deux mètres d'un autre cheval. Trop près des autres à l'attache, il se sentirait menacé et une bagarre pourrait survenir. Il vaut mieux ne pas prendre ce risque.

Le nœud d’attache de randonnée

Un nœud d'attache doit avoir deux qualités : il ne doit pas pouvoir se défaire tout seul ; un geste rapide du cavalier doit suffire à libérer le cheval.
Le cheval qui tire au renard
Un cheval ne devrait pas être choisi pour randonner s'il tire à l'attache. C’est un manque d'éducation trop grave qui met tout le monde en danger. Cependant, voici quelques solutions qui ne l'éduqueront pas mais vous permettront de gérer le problème le temps de la randonnée.
  • Mettez une ficelle de lieuse entre le point d'attache et sa longe. Ainsi, si le cheval tire, c'est la ficelle qui casse et non sa longe ou son licol.
  • Utilisez une longe élastique, ce qui limitera la possibilité d'appui.
  • Mettez une chambre à air entre la ficelle de lieuse et sa longe : vous cumulerez les deux avantages précédents.
Le coin du pro
En randonnée, les chevaux peuvent garder le licol sous les montants de filet et leur longe autour du cou, attachée soit par un nœud de chaise, soit par un nœud d'encolure non coulissant. Ainsi, il est facile de s'arrêter et d'attacher son cheval sans devoir chaque fois sortir le licol des sacoches ou débrider.

Aucun commentaire: