Galoper sur le bon pied

Si vous savez demander le départ au galop en un point précis, vous distinguez également le galop à droite du galop à gauche. Peu à peu, vous saurez aussi le « sentir » dans votre assiette et dans tout votre corps. Le galop deviendra alors pour vous une allure rythmée, confortable et dansante, que vous suivrez avec

Un principe à respecter

Le galop est une allure asymétrique : il y a donc un galop pour aller à droite et un galop pour aller à gauche. Le tout étant de ne pas se tromper.
L’équilibre naturel
Spontanément, le cheval adopte l'allure qui convient le mieux pour se déplacer en conservant son équilibre. Lorsqu'il galope, il choisit de galoper à droite pour tourner à droite, à gauche pour tourner à gauche. Chaque fois qu'il change de direction, il change de pied afin de rester en équilibre et de maintenir un mouvement efficace.
Pour reproduire cet équilibre naturel lorsqu'on travaille sur le plat en manège ou en carrière, on galope à droite lorsqu'on est à main droite, à gauche lorsqu'on est à main gauche. Si le cheval galope à gauche lors- qu'il est à main droite, ou l'inverse, on dit qu'il galope à faux.
Le bon côté
Toutefois, la plupart des chevaux ont un côté un peu plus souple que l'autre. Ils ont donc tendance, lorsqu'ils prennent le galop sur une ligne droite, à partir sur leur pied «préféré», du côté où ils se sentent le plus à l'aise. Il est intéressant d'observer son cheval en liberté: on constate que deux fois sur trois (voire plus), il prend le galop sur le même pied, quitte à changer une ou deux foulées plus tard pour s'adapter à la direction. Cela désigne son «bon côté».
A volonté
Pour aider les cavaliers qui débutent, on leur fait prendre le galop dans un tournant: le cheval part presque obligatoirement sur le bon pied. Mais une fois que le cavalier sait partir au galop sur la jambe intérieure, il doit être capable de faire partir son cheval sur le bon pied même en ligne droite.
Les aides pour vous aider
Si vous placez vos aides correctement, le cheval peut difficilement partir sur le mauvais pied. Prenons l'exemple d'un départ au galop à droite, piste à main droite. Vous reculez légèrement la jambe gauche, qui pousse légèrement les hanches vers la gauche. En même temps, votre jambe droite agit nettement à la sangle. Le poids du corps se reporte sur la fesse gauche et l'assiette incite le cheval à se porter en avant. La main droite maintient les épaules sur la piste par un effet de rêne contraire. Le cheval se trouve ainsi légèrement traversé, le bout du nez vers la droite, comme dans un tournant à droite.
Sur le bon pied ?
Comment savoir si votre cheval galope sur le bon pied ? Au galop à droite, l'épaule droite s'avance nettement plus que l'épaule gauche lors de l'extension de l'antérieur au troisième temps du galop. Il suffit donc de regarder les épaules du cheval pour comprendre sur quel pied ce dernier galope. Attention toutefois de ne pas vous pencher d'un côté: cela déplacerait le poids de votre corps et inciterait le cheval à changer de pied. L'asymétrie du galop est nettement perceptible. Petit à petit, sans avoir à «consulter» l'épaule, vous sentirez dans votre assiette de quel côté le cheval galope.
Bon à savoir
Il faut accepter de suivre une certaine progression si l'on veut que les acquisitions soient solides. Avant de vous poser le problème du galop sur le bon pied vous devez :
  • galoper assis sans difficulté
  • connaître le mécanisme du galop
  • savoir partir au galop en un point précis en plaçant vos aides correctement
  • être capable de contrôler l'allure au galop

Le galop à faux

Le cheval peut apprendre à galoper à faux en dressage, mais dès qu'il est dans un train rapide, il doit galoper sur le bon pied.
Question d'équilibre
Avant de demander à un cheval de changer de direction, il faut s'assurer qu'il galope sur le bon pied si on veut prendre le tournant dans de bonnes conditions. Cela revêt une importance particulière dès que l'on galope à un train un peu soutenu, mais aussi en terrain varié et à l'obstacle: toutes situations où l'équilibre et la force du cheval sont fortement sollicités.
Changer de pied
Si votre cheval est parti au galop sur le mauvais pied, repassez aussitôt au trot et redemandez un départ en plaçant correctement vos aides, éventuellement de façon un peu plus accentuée.
Mais vous pouvez aussi demander au cheval de changer de pied sans repasser au trot. Cela peut être utile, notamment en extérieur ou à l'obstacle, lorsque le cheval galope sur un pied et qu'une courbe dans l'autre sens se présente.
Pour cela, inversez nettement la position des aides en déplaçant le poids de votre corps. Par exemple, si vous galopez à droite et que vous vouliez changer de pied pour galoper à gauche, déplacez le poids de votre corps nettement sur la fesse droite en reculant légèrement votre jambe droite tout en agissant avec la jambe gauche à la sangle. Inversez le pli et soulagez l'épaule gauche par un effet de rêne contraire gauche.

5 commentaires:

rs a dit…

Sur le galop à droite, vous indiquez un déplacement du centre de gravité vers la gauche...Sauf erreur de ma part, le centre de gravité doit se déplacer vers la jambe intérieure (comme un placer), c'est à dire vers la droite ?

Anonyme a dit…

Comment fait on pour deviner le troisième temps ?

Virgo Poppins a dit…

POur demander le départ au galop à droite, tu reportes ton poids sur la fesse externe (gauche) le but étant d'alléger l'antérieur droit. Le centre de gravité est donc reporté vers la gauche.

Virgo Poppins a dit…

Il y a juste une petite erreur dans le texte > reculer légèrement la jambe gauche pour pousser les hanches vers l'intérieur, donc la droite.

Anonyme a dit…

Bon je vais faire mon emmerdeur mais si le cheval galope volontairement à faux ce n'est plus le galop à faux, ça s'appelle le contre galop.