Débuter en équitation western

En équitation western, l'enseignant respecte un code d'éthique, sorte de règle morale dont le but est de protéger l'avenir de cette discipline. Le débutant y est particulièrement privilégié : l'avenir, c'est lui. Tout est fait pour qu'il découvre le monde du cheval avec plaisir.

Première leçon : contact avec le monde western

Fondements de la psychologie équine, éléments de sécurité, principes techniques... La première leçon est si riche en nouveautés qu'on a parfois du mal à tout retenir !
Au travail
Commencez par aller chercher votre monture dons son box. Quand vous entrez, un cheval western se tourne vers vous. Il a été éduqué pour ça : jamais il ne laissera son arrière-main dans votre direction à moins qu'il ne soit attaché. Mettez-lui le licol en passant votre main droite par-dessus l'encolure : il y glissera tout seul la tête. Pour le sortir de son box, laissez-lui 40 à 60 cm de longe afin qu'il puisse vous suivre sans vous marcher sur les pieds.
Seller, brider
Posez le sous-tapis et le tapis bien à plat sur le dos du cheval, puis mettez la selle par-dessus avec l'aide de l'instructeur. Vous n'avez plus qu'à faire un « sanglage d'écurie », très peu serré, de façon à ne pas inciter le cheval à se gonfler. Bridez votre cheval : il est éduqué pour vous faciliter la tache en baissant la tête. Présentez-lui correctement le mors, il le prendra de lui-même en bouche. Enfin, mettez-lui des protections aux membres. Il est prêt !
En selle !
Pour vous mettre en selle, vous devez placer vos rênes croisées sur l'encolure, les prendre au centre par la main gauche tout en agrippant le tapis au niveau du garrot ou, mieux encore, la crinière. Votre main droite saisit la corne. Pied gauche à l'étrier, poussez fortement vers le haut pour vous hisser aussi vite que possible sans déséquilibrer le cheval, pour qui le montoir (le moment où l'on monte) doit rester sans désagrément. Passez votre jambe droite par-dessus la croupe et asseyez-vous doucement dans la selle. Pendant tout le montoir, votre regard doit rester fixé vers l'avant, entre les oreilles du cheval.
Avancer
Prenez les rênes à deux mains en pont. Ne cherchez pas à les tendre : laissez la bouche du cheval libre. En mettant les jambes légèrement et brièvement au contact, vous ferez partir le cheval au pas.
Tourner, s'arrêter
Pour tourner, il suffit de lever la main du côté où vous souhaitez aller, éventuellement en plaçant la jambe extérieure au contact. Pour vous arrêter, choisissez de préférence un moment où le cheval est droit et, comme au sol, dites « Wôa », fermement, sans agressivité et, surtout, sans tirer sur les rênes.
Les aides
Cinq types d'aides sont à votre disposition, dont quatre naturelles : voix, mains, jambes, assiette, et une artificielle, les éperons. Les mains contrôlent l'avant-main du cheval : elles servent de volant et de frein. Les jambes permettent d'accélérer (en avant ou en arrière),aident les mains dans la direction en contrôlant l'arrière-main du cheval. Pour une première leçon, les éperons restent à la sellerie.

L'équipement western

En équitation western, les cavaliers ne portent pas de culotte d'équitation, mais plutôt un jean spécialement coupé et, éventuellement, des chaps, avec des bottes munies de talons qui se posent bien dans les larges étriers. Mais libre à vous de choisir la tenue qui vous semble la plus adaptée.
L'équipement du cheval
Le harnachement western est également assez différent du harnachement de l'équitation classique. On utilise le plus souvent, quand le cheval est déjà dressé, un mors de bride simple, à branches plus ou moins longues. Le cheval dispose en général d'un sous-tapis personnel, facilement lavable en machine, et d'un tapis plus épais, qui protège son dos.
Bon pour le moral
En respectant votre cheval, vous lui ferez partager votre plaisir. Quand on débute, l'imprécision des gestes le gêne. Le rassurer par la parole, ne pas insister quand tout va de travers, rester très doux dans les mains et dans les jambes, varier le travail et les lieux de travail : tout cela protège le mental du cheval. Le plaisir est tellement plus grand quand il est partagé !
Bon à savoir
Il faut toujours éviter de surprendre le cheval. Quoi que vous fassiez avec lui ou près de lui, le cheval doit être prévenu d'une manière ou d'une autre, par la voix quand on l'approche. Le cheval attend que vous fassiez des gestes codifiés, qui le rassurent et lui permettent de toujours comprendre ce qui est en train de se produire et ce qui va se produire !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Ceci est très bien expliqué! Etant cavalière ( d'équitation classique), je cherchai à en savoir plus sur l'équitation western qui me semble bien plus respectueux du cheval....

Tamara Le Quéau a dit…

En lisant certaines phrases, j'ai l'impression qu'on est des tyrans en équitation classique, avec des chevaux irrespectueux que les cavaliers ne respectent pas non plus et des moniteurs encore pire! C'est bien dommage si vous êtes tombés sur des clubs-usines (où c'est vrai que c'est un peu la norme) au cours de votre parcours dans le classique, mais il y a aussi beaucoup de clubs où le moniteur des attentif au cavalier, les chevaux ne sont pas blasés et nous accueillent quand on rentre dan le box, et où les cavaliers restent tous 1/2h minimum avant et après le cours parce qu'ils aiment être là et le partager avec les autres!

Bref, à part ça, l'équitation western a quand même l'air sympa à essayer :) il faudrait que je fasse un stage un de ces quatre!

Anonyme a dit…

Je viens de prendre ma 1ère leçon d'équitation western avec tri du bétail, les chevaux sont fabuleux, très respectueux, et malheureusement tout ce que je n'ai pas ou peu connu en clubs classiques. Dommage que bcp de clubs décrivent l'équitation western comme mauvaise. Enfin là plupart des clubs critiquent toutes les disciplines qu'ils ne proposent pas... À vos réflexions...

Jean-Jacques Magnier a dit…

Après ce que je viens de lire concernant la Première leçon en équitation Western, toutes les explications données dans cet article sont d'une simplicité enfantine...Par contre, ce ne sont elles qui apprendront à un cavalier ou autre personne à devenir un vrai cavalier western. Malheureusement, cette description est dénouée de toute explication concernant la mise au travail du cheval western, et ne donne aucune explication précise sur le "comment faire", l'éducation, l'obtention du respect et de la confiance du cheval,qui sont les deux piliers qui seront la base de toute l'éducation et du travail. Le cheval me doit le respect, me donner sa confiance et moi de même afin d'aboutir à ne faire qu'une unité parfaite qui me permettra un jour de monter sans aucune bride..etc... Pour moi qui suis cavalier western depuis les années 70 et professionnel, cet article ne donne pas d'informations précises !! En outre, sur la photo qui accompagne cet article, la cavalière tient les rênes beaucoup trop longues !! monter western en rêne longues ne correspond pas à ce qui est montré sur cette photo, désolé !! Il aurait été plus judicieux d'expliquer les méthodes de mise au travail, méthodes qui varient suivant l'individu, car l'équitation western est basée avant tout sur la psychologie équine, qui est d'ailleurs le titre de mon dernier livre, un e-book, intitulé "Psychologie équine et l'Equitation Western". Un entraîneur qui ne connait qu'une seule méthode est comme un mauvais cuisinier qui ne connait que le sel et poivre, alors qu'il existe tant d'herbes et condiments différent pour réaliser un plat excellent.
Je conseille à toute personne désirant s'intéresser à notre style de monte (et pourquoi ce style)de trouver un centre sérieux et professionnel, auprès duquel centre elle suivra un stage d'un week end. Sur ce, je vous souhaite : happy sliding !!
J.J.Magnier

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je viens de lire cet article et je réagis par rapport à l'intervention qui précède...Et je m'interroge. En effet le commentaire est séduisant et m'a donné envie d'acheter ce livre. Il est proposé par Amazon avec pour auteur quelqu'un de différent : J.Jack Braunschweig. Dès lors si c'est la même personne qui se trouve être un auteur passionné et compétent : Pourquoi utiliser un pseudo différent et pourquoi afficher une photo de chien pour un article traitant de chevaux western ? C'est très périphérique comme réflexion mais je voulais commander ce bouquin. Du coup le doute m'envahis avant cet achat...que je vais différer.