Le jury de complet

Juger une épreuve de complet n'est pas une mince affaire. Pas moins de trois phases à juger, quand ce n'est pas cinq, et plus d'une vingtaine d'obstacles à superviser si l'on compte le cross et le concours. Le président du jury veille sur une équipe considérable.

Quelles responsabilités ?

Les responsabilités d'un jury sont toujours considérables et d'autant plus lourdes que l'épreuve est importante. En complet, elles sont tout simplement multipliées par trois.
Les terrains
Quelles sont les responsabilités du jury ? Juger les concurrents, bien sûr. Mais pas seulement. Il échoit au président du jury, avant le début de l'épreuve, de s'assurer que les terrains sont bien conformes au règlement : du rectangle de dressage au terrain de saut en passant par les paddocks, il faut vérifier les dimensions, la nature du sol, la qualité des équipements. Parcours de cross, routiers, steeple doivent en principe être parcourus. On contrôle leur longueur, leur difficulté, on vérifie qu'ils ne présentent pas de danger (routes à traverser, passages caillouteux ou marécageux, etc.). Ces contrôles ne sont pas assurés directement par le jury de terrain, mais par le commissaire de piste. Dans les petites épreuves, toutefois, le jury peut être amené à procéder lui-même à ces vérifications.
Les obstacles
Les obstacles sont, bien sûr, sous la responsabilité du commissaire de piste, mais le président du jury doit s'assurer auprès de lui que les parcours correspondent au règlement, que les cotes, le nombre de sauts, leur difficulté coïncident avec le niveau de l'épreuve, enfin, que tout est bien en place.
Gérer une équipe
Le jury est responsable du bon déroulement des épreuves. Il supervise l'ensemble du travail des différentes équipes qui contribuent à l'organisation et au jugement des épreuves : assesseurs, commissaires aux obstacles et au paddock, délégués techniques. Il vérifie que les dispositions prises par l'organisateur, le commissaire de piste et les délégués techniques pour l'accueil des concurrents, pour le jugement du fond et du saut d'obstacle ainsi que pour le chronométrage des épreuves sont conformes au règlement. A l'issue de chacune des phases, il vérifie les résultats. Enfin, le président du jury signe le procès-verbal des résultats.
Visite vétérinaire
L'inspection du cheval avant le dressage et après le cross se déroule en présence du jury et du vétérinaire officiel. Le jury observe le cheval qui lui est présenté en main au pas et au trot, et décide, en consultant le vétérinaire, si l'animal nécessite un examen plus approfondi.

Respecter les statuts et trancher les différends

Le jury de terrain doit faire respecter les statuts juridiques propres à la discipline. Il doit pouvoir à tout moment prendre les décisions qui s'imposent dans le respect du règlement.
L'application du règlement
Le jury de terrain est responsable de l'application du règlement. Il doit donc connaître le règlement général des compétitions et le règlement spécifique à l'épreuve en question et, pour les épreuves internationales, le règlement de la FEI (Fédération équestre internationale). Souvent, dans les grandes épreuves de complet, il y a un président de jury pour chacune des phases, ce qui permet de répartir les décisions (et les connaissances) par spécialité. Mais tous les membres d'un jury de complet sont des juges de complet.
Savoir trancher
En cas de différends, de plaintes ou de problèmes non prévus par le règlement, le jury de terrain doit savoir trancher : il décide aussi bien de l'interruption d'une épreuve si un obstacle est endommagé que d'un contrôle des guêtres ou des bandages d'un cheval ou de l'élimination d'un concurrent pour mauvais traitement à sa monture. En cas de plainte pendant l'épreuve, il doit trouver rapidement une solution ; dans le cas contraire, la plainte est portée devant l'autorité compétente.

Aucun commentaire: