Partir seul

Partir seul en randonnée, le temps de partager une petite aventure avec son cheval, est le rêve de bien des cavaliers. S'ils sont bien préparés, le cavalier et le cheval reviennent transformés de ces petites ou longues escapades.

Se préparer

La réussite d'une randonnée tient dans sa préparation. Si vous partez seul, vous ne pourrez compter que sur vous-même, sur votre débrouillardise et, surtout, sur votre prévoyance. Savoir monter à cheval ne suffit pas pour randonner seul !
Le bon tracé
Déterminez votre tracé en limitant autant que possible les risques. Contactez les Guides de Tourisme Équestre de la région, demandez leur conseil : ils sauront vous indiquer les passages difficiles, les contournements possibles, les itinéraires de rechange. Éventuellement, reprenez un tracé que vous connaissez déjà. Faites des feuilles de route pour bien analyser le parcours avant de partir.
Pour votre sécurité
Êtes-vous sûr de bien savoir utiliser une carte et une boussole ? Procédez à des révisions et à quelques exercices sur le terrain avant le grand jour. Pour partir seul ,vous devez posséder un minimum de compétences qui vous permettront de réagir face à une situation d'urgence : secourisme humain et vétérinaire, notions de maréchalerie et de bourrellerie, etc.
L'entraînement
Préparez votre cheval. Entraînez-le, physiquement et mentalement. Vous partirez ainsi avec une monture au comportement sûr, en souffle et musclée. Si vous emmenez un cheval de bât, il doit également participer à l'entraînement.
Le matériel
Préparez votre matériel pour que tout soit prêt au moins deux jours avant le départ. Procédez à des essais avec le cheval pour vous assurer que tout a une place et que vous n'êtes pas surchargé. Ne partez pas avec du matériel neuf ou dont vous ne vous êtes jamais servi.
Une solitude mesurée
Ayez en poche les numéros de téléphone des « personnes ressource » de la région. Avant de partir, prévenez-les de votre périple. Informez des proches de votre itinéraire, et dans la mesure du possible, prévenez les gîtes de l'heure probable de votre arrivée. En cas d'accident ou de problème, il faut que quelqu'un s'inquiète afin de déclencher les secours. Enfin, appelez les services météo, mais ne vous y fiez pas aveuglément.
Faire la feuille de route
Une feuille de route est une sorte de compte rendu détaillé de l'itinéraire dans lequel apparaissent toutes les informations relatives au parcours : azimuts, pente, éléments rencontrés (ferme, source, calvaire, pont), distances, aspect du terrain, allures prévues, météo annoncée. Pratiquement vous devriez pouvoir vous passer de la carte et marcher avec la seule feuille de route.
Bon pour le moral
La réussite du voyage dépend de la maturité et de l'expérience du cavalier. Il doit savoir surmonter ses angoisses, résoudre les difficultés qu'il ne manquera pas de rencontrer, apprécier la solitude et établir le contact avec les gens qu'il rencontre. Les vieux routards le savent bien !

Êtes-vous prêt à partir seul ?

Ce petit questionnaire vous permettra de tester votre préparation à la randonnée en solitaire.
Topographie
Repérez-vous bien sur une carte les différents types de chemin, les passages difficiles ou interdits, terrains militaires, par exemple, les pentes trop fortes, les gués qui n'en sont pas toujours en période de pluie ?
Secourisme vétérinaire
Connaissez-vous la température, le pouls, le rythme respiratoire, la couleur des muqueuses que votre cheval doit présenter quand il est en bonne santé ?
Sauriez-vous déceler l'urgence en cas d'accident ou de maladie? Connaissez-vous les symptômes de la myosite d'effort, de l'inversion, du coup de chaleur, d'un début de coliques ? Sauriez-vous comment intervenir ?
En cas d'accident de votre cheval, saurez-vous réagir sans perdre votre sang froid ? Sauriez -vous faire une injection , un pansement compressif sur une artère sectionnée, une attelle ?
Maréchalerie
Savez-vous en lever et remettre un fer ?
Matelotage
Comment fait-on un nœud de randonnée ? de cabestan ? un double-dutchman ?, un nœud de chaise ? un nœud de ligne ?
Préparer le cheval
Le cheval avec lequel vous partez doit être un partenaire sûr. Non seulement il ne doit jamais vous mettre en danger, mais encore il doit toujours chercher à préserver votre sécurité. Il doit avoir appris cela au cours d'une longue éducation comportant de multiples expériences avec vous.
Vous devez pouvoir passer le long d'un pré où s'agitent d'autres chevaux, traverser des rivières, des ponts, passer le long d'une route à grande circulation, croiser tracteurs et remorques, recevoir une averse de grêle, sans que votre cheval donne des signes d'agitation. Votre compagnon doit aussi montrer un pied sûr lors d'un passage difficile (rails de chemin de fer, lit de torrent à sec, raidillon à flanc de montagne), savoir enjamber les troncs, descendre dans les fossés et progresser en main sans jamais vous marcher sur les talons.

Aucun commentaire: