Le Quarter horse

Résultat du croisement entre les chevaux des coquistadors et ceux qu'importèrent plus tard les colons anglais, le quarter horse est aujourd'hui le cheval le plus répendu au monde : son registre comporte plus de quatre millions d'individus.

Le premier cheval américain

Elevé à l'origine en Virginie, le quater horse appartient à la plus ancienne race de chevaux américains. Contrairement au mustang dont l'évolution s'est faite surtout naturellement, le quater horse est issu d'une forte sélection.
De Cortés aux tribus indiennes
Les conquistadors débarquèrent sur le continent américains avec quelques montures mêlant les sangs espagnol, barbe et arabe. Ces chevaux constituèrent la souche de l'espèce équine en Amérique. Plusieurs de ces chevaux ou de leurs descendants finirent aux mains des Indiens, éleveurs de talents qui surent sélectionner des animaux rustiques. La tribu des Chikasaws, dans l'est des Etats-Unis, possédait des troupeaux importants.
L'apport du sang anglais
Au début du XVIIe siècle, les colons anglais d'Amérique importèrent des chevaux de leur île. Il ne s'agissait pas encore de pur-sang, mais de poneys très rapides issus de croisement entre le cheptel américain et c'est de ces chevaux anglais que naquit le quarter horse. Il fut d'abord élevé en Virginie et dans quelques autres Etats de l'Est.
Un cheval polyvalent
Le quarter horse, fort et rapide, servait à de multiples taches : il aidait aux travaux de la ferme et au transport des marchandises, servait de monture pour se déplacer ou rassembler le bétail, était, enfin, attelé à la carriole familiale le dimanche.
Quarter miler
Son nom lui vient des courses au « quart de mile » organisées dans différents Etats à l'instigation des colons anglais amoureux des courses. Les chevaux devaient parcourir un quart de mile après un départ foudroyant. Avec son arrière-main musclée et massive, le quarter horse, appelé aussi quarter milet y excellait. Plus tard, lorsque des pur-sang furent importés aux Etats-Unis, les sprints sur de courtes distances furent peu à peu abandonnées au profit de longues pistes ovales copiées sur celles des hippodromes anglais
Le quarter horse aujourd'hui
Le quarter horse se répandit peu à peu vers les Etats de l'Ouest. Il excellait dans le travail du bétail et devint une star du rodéo traditionnel. Son équilibre, sa puissance et sa rapidité en ont fait l'une des montures les plus appréciées au monde. Son élevage est florissant.

Type et comportement

Extérieur
Le quarter horse, compact et puissant, possède une musculature importante, avec une arrière-main massive. Il est bien planté sue ses quatre membres peu épais mais solides ; les pieds sont petits. Le tout lui confère beaucoup d'agilité et de rapidité. Sa tête est particulièrement sympathique : petite, surmontée de deux oreilles fines et bien dessinées, avec des ganaches assez grosses, un chanfrein légèrement creux, un front large et un regard très doux. L'encolure est fine et racée, implantée haut, sort presque horizontalement. Le poitrail est large. Le dos court et puissant est prolongé par une arrière-main impressionnante : la culotte descend bas sur les jarrets. Sa taille est comprise entre 1,40 m et 1,60 m.
Robe
Toutes les robes unies, sauf le blanc, sont admises. Le blanc n'est autorisé qu'en petite quantité sur la robe. S'il est trop important, le cheval devra être inscrit chez les paints.
Caractère
Près du sang mais équilibré, sans nervosité, le quarter horse a beaucoup d'énergie. C'est un cheval calme, sûr, aimable et confortable. Rustique par ses origines, il doit vivre dans des conditions aussi naturelles que possible pour conserver un bon moral.

Aucun commentaire: