La voltige : pourquoi, pour qui ?

Faire un peu de voltige est un excellent moyen d'acquérir de l'équilibre et de l'aisance pour les cavaliers de tout âge. Mais à haut niveau, ce sport plein de grâce exige dynamisme et souplesse. Les voltigeurs de compétitions sont de vrais gymnases.

La voltige : un sport et une discipline de compétition

La voltige moderne est à la fois un sport à la portée de tous et une discipline de compétition qui a ses règlements. La FEI l'a reconnue en 1982. Les premiers championnats du monde se sont tenus en 1986 en Suisse.
Qu'est-ce que la voltige ?
On appelle voltige des exercices de gymnastique individuels ou collectifs exécutés sur un cheval, généralement au galop. Le cheval doit être spécialement dressé et entraîné. Il ne porte pas de selle mais un surfaix. Enrêné par une paire de rênes fixes, il se déplace sur un cercle de 13 m de diamètre. Un moniteur compétent le longe et assure la coordination du travail du cheval et des voltigeurs.
A qui s'adresse la voltige ?
Avant d'être une discipline de compétition, la voltige est un sport amusant et profitable pour tous ceux qui aiment le cheval. Il s'agit d'une véritable gymnastique. Beaucoup de mouvements sont inspirés de la gymnastique sportive et des agrès. La voltige apporte également beaucoup aux cavaliers qui pratiquent l'équitation classique. Elle leur donne sens de l'équilibre, assiette et aisance.
Quel âge pour commencer ?
On peut commencer à faire de la voltige vers 6 ans. La taille plus que l'âge détermine le moment de commencer : il faut pouvoir attraper la poignée du surfaix. Les poneys de voltige apparaissent peu à peu et permettent aux jeunes cavaliers de se mettre de bonne heure à cette discipline. Jusqu'à 18 ans, on peut pratiquer des exercices collectifs. Ensuite, la voltige se poursuit à titre individuel.
Où faire de la voltige ?
Pour pratiquer la voltige, il faut disposer d'un rond de longe, d'un filet, d'une longe, d'un surfaix et de deux rênes fixes. Le cheval de voltige sert une équipe entière. C'est pourquoi ce sport est moins onéreux que l'équitation classique. Un moniteur d'équitation compétent en voltige peut enseigner les exercices de base à ceux qui veulent s'initier ou aux cavaliers désireux d'améliorer assiette et équilibre grâce à cette discipline. Il doit être capable de diriger l'échauffement des voltigeurs, de corriger leurs mouvements et d'assurer leur sécurité.
Pour aller plus loin
Pour ceux qui souhaitent pratiquer cette discipline comme un sport et s'orienter éventuellement vers la compétition, un moniteur spécialisé est indispensable, ainsi qu'un cheval dressé et entraîné. Les futurs voltigeurs devront s'adresser à la fédération de voltige de leur région pour connaître les centres spécialisés dans cette discipline.
Bon à savoir
La voltige comporte des exercices d'une grande diversité. En compétition, le voltigeur (ou le groupe de voltigeurs) mêle figures libres et figures imposées. Il est jugé sur la correction, la tonicité et la grâce de son attitude, sur son dynamisme et la fluidité de ses enchaînements. Et, bien sûr, sur la beauté, l'élégance et l'originalité des figures. Les figures réussies sont exécutées en parfaite harmonie avec le déplacement du cheval.
Le coin du pro
Le cheval de voltige est un compagnon plein de bonne volonté. Il mérite les soins attentifs des voltigeurs.
  • Avant chaque séance, échauffez-le en main au pas.
  • Isolez le surfaix par un rembourrage épais en mousse.
  • Protégez le dos du cheval par un tapis épais et ses membres par des bandes (obligatoires en compétition) ou des guêtres.
  • Pensez à son moral : félicitez-le, accordez-lui de nombreuses récréations et emmenez-le en extérieur régulièrement.

Le cheval de voltige

Pour débuter
Pour l'initiation aux exercices de base, un cheval de club patient et peu chatouilleux, vigoureux, capable de conserver un galop régulier sur le cercle, convient très bien. Mais, pour pratiquer le sport en tant que tel, un cheval adapté et entraîné est indispensable. La race importe peu, mais le cheval doit posséder une morphologie vigoureuse : un dos large, solide, long et peu sensible et une taille comprise entre 1,58 m et 1,73 m. Âgé d'au moins cinq ans, il doit être assez résistant pour maintenir le galop une quinzaine de minutes. De tempérament doux, patient et peu chatouilleux, il doit avoir un galop ample, rythmé et régulier. Enfin, un bon cheval de voltige se montre plein de bonne volonté et conserve le galop sans qu'il soit nécessaire de le stimuler sans cesse avec la chambrière.
Un compagnon à bichonner
Le cheval de voltige n'est pas un simple support mobile que les voltigeurs utilisent pour exécuter leurs mouvements. Complice d'humeur égale, il contribue par sa force, son rythme et sa bonne volonté à la réussite des exercices. Les voltigeurs doivent participer dès le départ aux soins apportés au cheval : le préparer, le marcher, la douche des membres après le travail, la pose des bandes de travail et de repos, etc. La voltige en soi n'étant pas très récréative pour le cheval, il est important de lui offrir distraction et compagnie en dehors des séances de travail. Le cheval de voltige devient, en général, l'animal le plus populaire de son club. Sa gentillesse le fait aimer de tous. Attirés pas le contact avec le cheval, la plupart des jeunes voltigeurs non cavaliers au départ en viennent un jour ou l'autre à l'équitation.

Aucun commentaire: