Licols et longes d'attache

Licols et longes d'attache

Un licol adapté

Un même licol ne peut aller à tous les chevaux. Sachez-le avant de vous engager dans un achat.
Solide et confortable
Un licol muni d'une longe sert à mener et à attacher le cheval. Il doit être bien conçu et solide. Le cheval le garde parfois longtemps sur la tête : pendant un transport ou durant une randonnée, par exemple. Le licol doit donc être parfaitement confortable.
Une fois que vous vous êtes assuré que le harnais présente bien ces qualités de confort et de solidité, vous pouvez vous préoccuper du prix, de la matière, de la couleur, de l'esthétique.
Réglable ou non ?
Le licol comprend une muserolle, deux montants, une sous-gorge et une têtière. Ces diverses parties sont reliées entre elles par des boucles. Beaucoup de licols se règlent uniquement au niveau de la têtière. D'autres bénéficient aussi d'un réglage au niveau de la partie inférieure de la muserolle ou, même, d'un réglage « trois points » (la sous-gorge peut également s'ajuster). Plus les réglages sont nombreux, plus le licol est adaptable et plus il peut être correctement ajusté à chaque cheval. D'un autre côté, les boucles d'ajustement et les trous pratiqués pour l'ardillon « affaiblissent » le harnais. Ce sont des points d'usure et, en cas de traction, les risques de rupture à ce niveau sont importants.
La bonne taille
L’idéal est, bien sûr, de pouvoir essayer à votre cheval le licol que vous souhaitez acheter. A défaut, vous pouvez procéder à quelques mesures. Posez l'extrémité d'un mètre de couturier sur le point le plus haut de la nuque et descendez sur le côté de la face jusqu'à deux doigts en dessous des apophyses. Mesurez ensuite, à cet endroit, le tour du chanfrein. Chez le marchand, mesurez le licol du centre de la têtière à la boucle latérale de la muserolle, puis mesurez la muserolle elle-même (elle doit être légèrement plus grande que le chanfrein du cheval).
Quelle matière ?
Les licols existent surtout en nylon, en cuir et en corde. Les licols en nylon sont peu coûteux. Ils sont solides lorsqu'ils sont doubles et que la bouclerie est de bonne qualité. Leur durée de vie est limitée. Un licol en cuir doit être taillé dans une peau épaisse, grasse et souple, en double épaisseur, avec de bonnes coutures et une bouclerie solide et arrondie aux angles. Un tel licol se « fait » à votre cheval et devient aussi confortable qu'un gant. Bien entretenu, il peut durer très longtemps.
Les licols en corde, munis de mousquetons à oeil tournant, permettent un réglage parfait. Souples, ils sont d'un grand confort pour le cheval.
Gros plan
On peut acquérir un licol « premier prix » pour une dizaine d’euro. Il ne faut pas en attendre des miracles. Un bon licol en nylon, éventuellement doublé de cuir, coûte une trentaine d’euro. On trouve des licols en cuir à partir de 20 €, mais il faut presque doubler cette somme pour acquérir un harnais à la fois beau et solide, que vous garderez toute votre vie.
Une question d’éducation
Le cheval accepte d'être mené en main parce qu'il y a été éduqué. La têtière, en appuyant sur la nuque, peut l'inciter à avancer, la muserolle, en tirant sur le chanfrein, lui faire comprendre qu'il doit ralentir. Mais la pression du licol n'exerce pas une contrainte suffisante pour « obliger » un cheval à obéir. L'obligation est d'ordre psychologique. Le licol ne permet donc pas de maîtriser un cheval difficile ou mal dressé, ni de contrôler un animal excité ou apeuré. Dans ce genre de circonstances, il vaut mieux opter pour un harnais plus contraignant (filet, bosal, etc.).

Choisir une longe

On ne choisit pas la même longe pour attacher un cheval le temps d'un pansage ou pour le présenter dans un « modèle et allures ».
Solide et simple
Une bonne longe est souple, solide, suffisamment longue (2 m) et possède un mousqueton de qualité. La longe en chanvre, toute simple, est peu onéreuse. Selon la qualité du tissage et de la matière première, elle sera plus ou moins souple. Vous pouvez lui préférer la longe en coton, dans le coloris de votre choix, douce à la main et plus esthétique, mais nettement moins solide et peu durable.
Les longes en nylon d'un gros diamètre sont un peu plus chères, mais elles sont solides et tiennent bien en main.
Il existe des longes « anti-panique », légèrement extensibles, capables de résister à une traction très importante. Conçues pour les chevaux qui tirent au renard, elles sont relativement chères.
Les mousquetons
Le mousqueton compte au moins autant que la longe : choisissez de préférence un mousqueton de sécurité, que l'on peut détacher rapidement si le cheval se met à tirer. Optez toujours pour la qualité, car la solidité d'un mousqueton est fondamentale.
Combien ça coûte ?
Les longes en chanvre ou en coton ne dépassent pas une dizaine d’euros, mousqueton compris. Pour une belle longe en nylon, comptez plutôt une quinzaine d’euros . Les longes « anti-panique » valent plus de 20 €, mais c'est un investissement justifié si votre cheval tire au renard. Le prix des longes de présentation varie considérablement : de 5 € environ à... 30 € et plus !

Aucun commentaire: