La naissance du poulain

Généralement, le poulain vient au monde très vite et sans problème particulier après le début de la mise bas. Cependant il est important de pouvoir faire rapidement appel à quelqu'un de compétent si des problèmes surgissent.

Avant la naissance

C'est le grand jour ! La jument cherche à s'isoler, commence à s'agiter, à transpirer. Bientôt le poulain sera là. La jument sait d'instinct ce qu'elle doit faire, mais notre aide peut lui être précieuse en cas de difficulté.
Des signes annonciateurs
Il est parfois difficile de savoir quand une jument va pouliner, mais, dans la plupart des cas, certains signes annonciateurs donnent l'alarme. Durant les dernières semaines de la gestation, la jument devient nerveuse, elle se couche et se relève fréquemment. Elle semble mal à l'aise, évite ses congénères et va même jusqu'à se montrer agressive à leur égard. Une ou deux semaines avant la naissance, ses flancs prennent une ampleur considérable.
Montée de lait
Environ quinze jours avant le poulinage, les mamelles grossissent nettement. Deux jours avant, elles gonflent encore et une sorte de cire bouche les tétons pour empêcher le lait de s'écouler. Il n'est pas rare que quelques gouttes jaunâtres suintent des mamelles : on dit que les mamelles « cirent ». On peut faire effectuer des analyses sur un prélèvement de lait (à partir du dixième jour précédant la date où le poulain devrait arriver) pour prévoir le jour probable de la naissance.

Les phases du travail

Quelques heures avant
La première étape du travail (acte de donner le jour) est variable. Dans un pré avec d'autres chevaux, la jument quitte le groupe pour s'isoler. Quand elle est à l'écurie, elle marche et s'agite dans son box. Elle peut se rouler et commencer à se regarder le flanc. Parfois, ce genre de comportement n'est qu'une fausse alerte, qui peut se produire une semaine ou plus avant la vraie mise bas. Au tout début du travail, la jument se met à transpirer de plus en plus abondamment au niveau des épaules et des flancs. Quelques heures avant la mise bas, les ligaments situés de chaque côté de la queue se distendent.
La perte des eaux
La naissance elle-même débute par l'écoulement du liquide amniotique. Ce liquide entoure le poulain, dans le placenta, dans le ventre de sa mère. Lorsque le poulain commence à avancer dans l'utérus, le placenta crève et libère le liquide amniotique. Cet écoulement s'appelle la « perte des eaux ». Lorsque le liquide s'est échappé, le poulain doit être délivré rapidement, sinon il meurt presque à coup sûr. La jument se couche souvent pour cette partie du travail. Les antérieurs du poulain devraient apparaître dans les vingt minutes suivant la perte des eaux. Si cela ne se produit pas, et surtout si les postérieurs se présentent d'abord, appelez le vétérinaire. Le poulain devrait naître de cinq à trente minutes après l'apparition des antérieurs. Il vient généralement au monde enveloppé dans l'amnios (membrane qui le couvre dans la matrice).
Bon à savoir
La plupart des juments mettent bas au cours de la nuit, et environ la moitié des poulains naissent entre 10 heures du soir et 2 heures du matin.

Un poulain est né

Après la délivrance, le poulain se libère lui-même de la membrane, aidé par sa mère. S'il semble faible et que la membrane n'est pas ouverte, elle doit très vite être déchirée. Habituellement, la mère lèche son poulain, lui nettoie les naseaux et la bouche et se frotte contre lui pour le sécher. Si, et seulement si, elle n'agit pas de la sorte, on peut faire le travail à sa place en dégageant les naseaux et la bouche du poulain et en le frictionnant avec des serviettes. Le cordon ombilical se rompt de lui-même lors des premiers mouvements de la mère et du poulain.
Dernier effort
Dès qu'elle a récupéré, en général au cours des quarante minutes suivant la naissance, la jument se lève. Le placenta sort environ une heure après la mise bas. Il s'agit de la troisième phase du travail, qu'on peut considérer comme un nettoyage. Si le placenta entier n'est pas sorti dans le heures après le poulinage, un vétérinaire doit le retirer du ventre de la jument.
Premiers pas
La plupart des poulains se lèvent une demi-heure environ après leur naissance. Leurs efforts sont parfois pitoyables, mais il faut, là encore, éviter d'intervenir : ces premiers gestes font partie de leur apprentissage. Dans l'heure suivante, le nouveau-né commence à téter. Ce premier lait contient une substance, le colostrum, qui se transforme en anticorps et protège le poulain des maladies et des infections.

Aucun commentaire: