Aborder un cheval à l'écurie

Pour un cavalier inexpérimenté, aborder un cheval dans son box représente parfois une vraie difficulté : il faut affronter seul un animal que l'on ne connaît pas !

Pénétrer sur son territoire

Lorsque vous entrez dans le box d'un cheval, vous pénétrez en quelque sorte sur son territoire. Il faut donc le prévenir puis vous comporter avec la fermeté d'un dominant. Un cheval d'instruction a été éduqué et sait en principe vous recevoir aimablement. Vous devez respecter le code qui lui a été enseigné et vous comporter avec assurance et calme. Si vous êtes tout à débutant, il est d'aborder le cheval un licol à la main, de le passer et de procéder aux soins hors du box, le cheval étant attaché.
Au travail
  1. Le cheval est tranquillement dans son écurie, en train de grignoter sa litière ou de somnoler. Même s'il perçoit parfaitement vos pas, il n'est pas forcément conscient que vous allez entrer dans son box. Vous devez donc vous annoncer de la voix en l'appelant par son nom.
  2. Ouvrez la porte. Si le cheval a la croupe tournée vers vous, dites-lui d'une voix ferme « tourne ». Si nécessaire, renforcez cet ordre en levant la main vers sa croupe.
  3. Il doit se placer le long de la paroi du fond. Avancez vers son épaule tout en lui parlant, caressez-le et passez la longe autour de son encolure.
  4. Présentez-lui le licol, glissez la muserolle sur le chanfrein, puis faites passer la têtière par-dessus sa nuque et bouclez-la. Le cheval est prêt à vous suivre.
  5. Pour le sortir du box, tenez la longe à une vingtaine de centimètres de la boucle du licol (au moins), marchez devant lui sans le regarder, ouvrez la porte en grand et sortez calmement.
Rassurez-le
Votre autorité repose avant tout sur votre capacité à rassurer le cheval en lui donnant l'impression que vous savez ce qu'il faut faire. Hésitation, incertitude, mais aussi énervement et brutalité risquent de vous disqualifier aux yeux du cheval : vous n'êtes pas un bon maître s'il ne se sent pas en sécurité avec vous.

Savoir s’affirmer

Si le cheval ne vous laisse pas pénétrer sur son territoire, c'est qu'il estime que vous n'avez pas assez d'autorité pour ça.
Pourquoi en profite t il ?
Si vous vous montrez hésitant en entrant dans le box d'un cheval, il se peut fort bien que celui-ci décide de ne pas tenir compte de votre présence et continue à grignoter sa litière comme si de rien n'était, croupe tournée vers vous. En langage de cheval, c'est une façon de vous dire qu'il vous méprise, que vous vous situez en dessous de lui dans la hiérarchie sociale. Il ne tient donc pas compte de vos demandes.
Une attitude plus ferme
Le cheval perçoit avec la plus grande finesse le langage corporel : une personne qui avance timidement d'un pas puis recule, incertaine, qui ne sait pas où mettre ses bras, ou qui jette des regards inquiets vers la sortie pour être sûr de pouvoir s'enfuir déclare ouvertement : «Je ne suis pas un dominant, je ne sais pas ce qu'il faut faire, j'ai peur.» Le cheval décide alors de prendre la situation en main : c'est lui qui décide. Comme il ne vous respecte pas, il peut même se montrer agressif si vous approchez. Pour qu'il fasse attention à vous et qu'il vous obéisse, vous devez montrer davantage de fermeté : entrer d'un pas tranquille, parler d'une voix posée mais autoritaire, regarder dans sa direction (il vaut mieux regarder son encolure ou son épaule que ses yeux).

Aucun commentaire: